Informatique

3 erreurs à éviter pour prolonger la durée de vie d’un disque dur SSD

5/5 - (1 vote)

Les disques SSD sont toujours utilisés par de nombreux utilisateurs car ils sont beaucoup plus rapides que les disques durs classiques (HDD). De plus, le moteur du disque dur et les composants du lecteur de données ne sont pas si facilement affectés par des forces externes telles que les secousses et les chutes. Il se peut cependant que vous fassiez quelques erreurs qui peuvent coûter cher à votre disque SSD. Nous faisons le point sur les choses à éviter dans cet article !

1. Vous copiez et créez régulièrement de nouvelles données sur un SSD

Indéniablement, le SSD possède de nombreux avantages. Si vous copiez et créez régulièrement de nouvelles données, cela réduira cependant la durée de vie du disque en raison du nombre réduit d’écritures. A la fin du nombre de tentatives d’écriture, les performances du SSD diminueront encore plus facilement. Par conséquent, vous ne devriez utiliser un SSD que pour exécuter le système d’exploitation et les logiciels d’application. Le stockage de films, de musique et d’autres données doit être placé sur le disque dur mécanique HDD pour limiter le cycle d’effacement en écriture. Si vous recherchez un disque dur externe, pensez à bien vous renseigner auparavant. Il existe de nombreux modèles et les catalogues de vendeurs comme Macway, spécialiste de vente de pièces informatiques, sont très fournis.

prolonger la durée de vie d’un disque dur SSD

2. Vous exécutez un ancien système d’exploitation

L’utilisation d’anciens systèmes d’exploitation sur un SSD, tels que Windows XP ou Windows Vista, peut endommager le disque car ces systèmes d’exploitation ne sont pas pris en charge. Cela signifie que lorsque vous supprimez des données sur le disque dur, le système d’exploitation ne peut pas envoyer la commande au disque et ces données existeront toujours dans une certaine partie du disque dur qui ne peut pas être supprimée. Cela ralentit la vitesse d’écriture du SSD. C’est également la raison pour laquelle les utilisateurs de SSD doivent travailler avec Windows 7 ou une version ultérieure ou avec des systèmes d’exploitation qui prennent en charge les commandes TRIM.

3. Vous stockez des fichiers volumineux et peu utilisés

Les disques SSD sont plus petits et plus chers en termes de gigaoctets que les disques durs mécaniques HDD. En contrepartie, ils consomment peu d’énergie, créent moins de bruit et sont plus rapides. Les fichiers idéaux à stocker sur les SSD sont les fichiers des systèmes d’exploitation, les programmes, les jeux et autres fichiers fréquemment accédés rapidement. Vous ne devriez pas stocker de fichiers multimédias sur ce disque car il n’est pas nécessaire d’y accéder rapidement et ces fichiers occuperont votre précieux espace. Si l’espace disponible sur le SSD est insuffisant, stockez ces fichiers multimédia volumineux sur un disque dur HDD. Si vous utilisez un ordinateur portable, envisagez d’acheter un disque dur externe pour ajouter de la capacité de stockage.

Avant d’acheter un disque SSD, il est important de bien connaître ses caractéristiques afin de ne pas commettre d’erreurs. Si vous collectez des données inutiles que vous n’utilisez pas, vous risquez de ralentir le disque. Prenez le temps qu’il vous faut pour faire le bon choix. Se précipiter est la pire chose que vous pourriez faire en achetant un disque dur, en particulier un SSD.